10-12-08

Werkgroep Morkhoven - Mazibas

Werkgroep Morkhoven

L'enquête

Hanin Mazibas

Dépôt de Q8, canal de Willebroek, là où Hamin Mazibas,

âgée de dix ans, fut jetée à l’eau, le cou et les pieds reliés à des blocs de béton.

La petite Hamin a été enlevée sur une fête foraine à Schaerbeek le 9 mars 1988 en public. Trois semaines après, le 4 avril 1988, une rançon de 1 million de francs belge a été réclamée à ses parents, des émigrants turcs sans moyens : l’un étant au chômage, et l’autre faisant des nettoyages.

Le lendemain, lors de la livraison de carburant à Q8, l’hélice du bateau brassant l’eau, fit remonter le corps de l’enfant, le cou et les pieds liés à des blocs de béton ce qui indique que le corps de l’enfant n’a pu se déplacer, et qu’il y avait volonté qu’il ne soit jamais retrouvé. Le médecin légiste a établit que l'enfant avait séjourné dans l’eau trois semaines, ce qui indique qu’elle a été assassinée rapidement après son enlèvement.

Le pont-levis de Buda, reliant les deux rives du canal et donnant accès au chemin de hallage, est surveillé jour et nuit par un pontonnier qui n’a rien vu. Ce chemin est constellé de trous profonds de cinquante centimètre, ce qui rend le lieu inatteignable le lieu en voiture. Le corps de l’enfant n’a donc pas y pu être transporté que des environs directs du dépôt de Q8.

Jacqueline de Croÿ - www.kindergarten.be - 13/09/2003

Tout renseignement relatif à cette affaire peut être communiqué par voie privée au

Werkgroep Morkhoven

61 Koninkrijk - B-2200 Morkhoven - België

werkgroep_morkhoven@hotmail.com

Free Hit Counter (On line/Mis en ligne: 16.2.2005)

18:06 Gepost door Hugo in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.