22-01-09

Sémira Adamu

    

1998, lors d’une expulsion, Sémira Adamu, une jeune nigériane de 20 ans qui cherchait asile en Belgique, était étouffée par des gendarmes alors qu'elle était filmée. Sur base du smurf movie, la procédure  donna lieu à des peines qui se résument à 500 euro par gendarme. A l'heure présente à Namur (B) et pour la même inculpation de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner, une peine de 15 ans de prison a été requise pour un albanais.

Aéroport Bruxelles National - Avant décollage de l'avion vers le Togo, les gendarmes utilisaient la technique dite "du coussin", une contrainte alors autorisée par la ministère de l'intérieur leur permettant de presser un coussin sur la bouche, mais pas le nez, pour empêcher les déportés récalcitrant de mordre et crier. Lors de l'opération, devant la caméra de la gendarmerie selon le règlement, Semira Adamu mourrait étouffée alors qu'elle était filmée.

La Belgique était sous le choc et le Ministre de l'Intérieur, présentait sa démission. Le bureau de l'Association syndicale des magistrats déclarait alors que la mort de Sémira Adamou n'était pas un accident, un dérapage ni une simple bavure regrettable, mais l'expression, l'extrême logique d'un système légal, réglementaire, administratif dont l'inhumanité a dépassé les limites admissibles.

La justice entamait des poursuites pour coups et blessures involontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner et de non-assistance à personnes en danger, mais la sécurité de l’emploi dans la police fédérale s’avère bien plus avantageuse que celle du ministre responsable:

En décembre 2003, quatre des gendarmes, dont l’un d'entre eux avait déjà encouru des sanctions disciplinaires pour des faits antérieurs, étaient condamnés des peines variants entre 12 et 14 mois de prison avec sursis et 500 euro d'amende chacun. Le cameraman était acquitté.

Aujourd'hui, avec la réforme des polices belges, les ex-gendarmes sont devenus policiers, n’ayant perdu que 500 euros. Le ministère de l’intérieur confirme que les faits sont prescrits sur le plan disciplinaire. La police fédérale déclare que la procédure légale a été respectée et suivie.

15:02 Gepost door Hugo in Algemeen | Permalink | Commentaren (0) |  Facebook |

De commentaren zijn gesloten.