07-05-12

Laurent Louis parle à Meise...

Julie en Mélissa.jpgAFFAIRE DUTROUX: Laurent Louis tient un discours à Meise aujourd'hui (6-5-2012)

Le parlementaire Laurent Louis a organisé une réunion qui a lieu en ce moment même à Meise,

Nous avons eu pas mal de problèmes pour annoncer cet évènement, comme il semble que certaines personnes ait crû devoir nous en empêcher.

L'asbl Werkgroep Morkhoven trouve néanmoins que les questions que Laurent Louis pose, entre autre au sujet du rapport d'autopsie de Julie et Mélissa, doivent trouver une réponse, et que les diverses affaires d'abus d'enfants (Dutroux, Zandvoort) doivent être élucidées.
Cela vaut également pour d'autres dossiers, comme celui autour de l'affaire Fortis au sujet de laquelle règne un silence quasi-total qui est motivé par des raisons politiques.

L'asbl Werkgroep Morkhoven est du reste d'avis qu'une politisation de ce genre d'affaires (du genre : il est de 'l'extreme droite', 'l'extreme gauche', 'un libéral extrémiste', 'un socialiste extremiste', 'un écolo extrémiste', 'chrétien-démocrat extremiste', etc...) s'oppose à toute élucidation de ces affaires et à la possibilité de trouver des réponses aux nombreuses questions liées à ces dossiers.

Tous les parlmentaires ont ainsi par exemple été contactés au sujet de l'affaire Zandvoort. Ils savent donc de quoi il s'agît ici. Ils savent également que l'emprisonnement de Marcel Vervloesem et la manière dont on le laisse en ce moment malheureusement finir ses jours en prison, sont absolument injustes. Et pourtant on continue de se taire.

Il y a eu des parlementaires qui ont posé des questions au sujet de l'affaire Zandvoort, entre autre il y avait le membre du parti Ecolo Zoë Genot qui a posé quelques petites questions. Mais la ministre de la Justice d'alors, Laurette Onkelinx (Parti socialiste), a évité de répondre à ces questions en référant au procès en cour contre Marcel Vervloesem.

Par contre, elle n'a pas souhaité s'exprimer sur ce qui en était de l'enquête dans l'affaire pédocriminelle de Zandvoort. La vérité est qu'en effet il n'y avait rien à dire sur ce sujet, puisque il n'y a simplement jamais eu d'enquête du tout dans cette affaire. De cette facon on n'avance donc pas du tout bien-sûr, d'autant plus qu'il y a de moins en moins de parlementaires qui semblent prêts à critiquer un ministre en posant des questions pertinentes.

Pourtant, imposer le silence au gens qui eux osent aborder le thême en les criminalisant ou en les réduisant au silence, cela n'a évidemment également aucun sens.

Si demain un membre du CD&V déciderait de poser les questions nécessaires sur l'affaire pédo-criminelle de Zandvoort ou sur un dossier important de fraude ou autre, l'asbl Werkgroep Morkhoven, comme la plupart des citoyens sans doute, sera prêt à le soutenir.

Jan Boeykens, Président de l'asbl Werkgroep Morkhoven

Traduction: eheu

Photo: Julie et Mélissa. Les autorités belges ne veulent pas parler du rapport d'autopsie de ces deux filles qui ont été assassinés dans l'affaire Dutroux...

 



18 avril 2012 - Laurent Louis dit que les parents de Julie et Mélissa avaient été "achetés", Jean-Denis Lejeune étant devenu attaché au cdH et Karin Russo sénatrice après l'affaire.

"C'est insultant, jamais personne ne pourra acheter mon intégrité", réagit Jean-Denis Lejeune, qui reproche aussi au député MLD d'avoir livré sur son blog des détails de l'autopsie des fillettes. "Etre député, c'est être responsable. Si Laurent Louis l'avait été, il aurait été déposer les informations dont il disposait chez un juge d'instruction, au lieu de les répandre sur son site internet", ajoute-t-il.  

C'est un peu bizarre que Jean-Denis Lejeune ne se pose pas lui-même des questions autour le rapport de l'autopsie de sa fille Julie.

Les photos de l'autopsie de Julie et Mélissa, ont été découvertes lors des perquisitions menées à l'archevêché à Malines en 2010. Ils ont été envoyées au cardinal Danneels en 2004 par les auteurs du magazine satirique anglais  "The Sprout".

De commentaren zijn gesloten.